Holy Bible project logo icon
FREE OFF-line Bible for Android Get Bible on Google Play QR Code Android Bible
Holy Bible
for Android

is a powerful Bible Reader which has possibility to download different versions of Bible to your Android device.

Bible Verses
for Android

Bible verses includes the best bible quotes in more than 35 languages

Pear Bible KJV
for Android

is an amazing mobile version of King James Bible that will help you to read this excellent book in any place you want.

Pear Bible BBE
for Android

is an amazing mobile version of Bible in Basic English that will help you to read this excellent book in any place you want.

Pear Bible ASV
for Android

is an amazing mobile version of American Standard Version Bible that will help you to read this excellent book in any place you want.

BIBLE VERSIONS / La Bible Bovet / Nouveau Testament / Marc

La Bible Bovet - Bovet Bonnet, 1900

Matthieu Marc Luc

Chapitre 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

1 Et il partit de là ; et il vient dans sa patrie, et ses disciples le suivent.

2 Et quand le sabbat fut venu, il se mit à enseigner dans la synagogue. Et la plupart, en l'entendant, étaient dans l'étonnement et disaient : D'où viennent ces choses à celui-ci ? et quelle est cette sagesse qui a été donnée à celui-ci, que de tels miracles se fassent par ses mains ?

3 Celui-ci n'est-il pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, et de Josès, et de Jude, et de Simon ? et ses sœurs ne sont-elles pas ici parmi nous ? Et il était pour eux une occasion de chute.

4 Mais Jésus leur disait : Un prophète n'est méprisé que dans sa patrie, et parmi ses parents et dans sa maison.

5 Et il ne put faire là aucun miracle, si ce n'est qu'ayant imposé les mains à un petit nombre de malades, il les guérit.

6 Et il s'étonna de leur incrédulité. Et il parcourait les bourgades d'alentour, en enseignant.

7 Et il appelle à lui les douze. Et il se mit à les envoyer deux à deux, et il leur donnait pouvoir sur les esprits impurs.

8 Et il leur ordonna de ne rien prendre pour le chemin, si ce n'est un bâton seulement ; ni pain, ni sac, ni monnaie dans leur ceinture ;

9 mais d'être chaussés de sandales, et de ne pas porter deux tuniques.

10 Et il leur disait : Partout où vous serez entrés dans une maison, demeurez-y jusqu'à ce que vous partiez de là.

11 Et en tout lieu où l'on ne vous recevra pas et où l'on ne vous écoutera pas, sortant de là, secouez la poussière qui est sous vos pieds, pour leur être en témoignage.

12 Et étant partis, ils prêchèrent qu'on se repentit.

13 Et ils chassaient beaucoup de démons et oignaient d'huile beaucoup de malades, et ils les guérissaient.

14 Et le roi Hérode en entendit parler, car le nom de Jésus était devenu célèbre. Et il disait : Jean, celui qui baptisait, est ressuscité d'entre les morts ; et c'est pour cela que les puissances miraculeuses agissent en lui.

15 Mais d'autres disaient : C'est Elie ; et d'autres disaient : C'est un prophète comme l'un des prophètes.

16 Mais Hérode, l'ayant ouï, disait : Ce Jean que moi j'ai fait décapiter, c'est lui qui est ressuscité !

17 Car Hérode lui-même avait envoyé prendre Jean, et l'avait fait lier en prison, à cause d'Hérodias, la femme de Philippe, son frère, parce qu'il l'avait épousée.

18 Car Jean disait à Hérode : Il ne t'est pas permis d'avoir la femme de ton frère.

19 Or, Hérodias s'acharnait après lui et elle voulait le faire mourir, mais elle ne le pouvait ;

20 car Hérode craignait Jean, le connaissant pour un homme juste et saint ; et il le gardait, et, après l'avoir entendu, il était perplexe sur plusieurs points, et il l'écoutait volontiers.

21 Cependant un jour favorable étant arrivé, lorsque Hérode, pour l'anniversaire de sa naissance, donna un festin à ses grands et aux chefs militaires et aux principaux de la Galilée,

22 et la fille d'Hérodias elle-même étant entrée et ayant dansé, plut à Hérode et à ses convives. Et le roi dit à la jeune fille : Demande-moi tout ce que tu voudras et je te le donnerai :

23 Et il lui dit avec serment : Ce que tu demanderas, je te le donnerai, jusqu'à la moitié de mon royaume.

24 Et, étant sortie, elle dit à sa mère : Que demanderai-je ? Elle répondit : La tête de Jean-Baptiste.

25 Et étant aussitôt rentrée avec empressement vers le roi, elle fit sa demande, disant : Je veux que tu me donnes, à l'instant, sur un plat, la tête de Jean-Baptiste.

26 Et le roi devint fort triste ; mais à cause de ses serments, et de ses convives, il ne voulut pas la repousser.

27 Et aussitôt ayant envoyé un garde, le roi commanda d'apporter la tête de Jean.

28 Le garde, s'en étant allé, le décapita dans la prison ; et il apporta sa tête sur un plat et la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère.

Marc 6:28 - Beheading of John the Baptist
Beheading of John the Baptist
29 Et les disciples de Jean, l'ayant appris, vinrent et emportèrent son cadavre, et le mirent dans un sépulcre.

30 Et les apôtres se rassemblent auprès de Jésus ; et ils lui racontèrent tout ce qu'ils avaient fait et tout ce qu'ils avaient enseigné.

31 Et il leur dit : Venez, vous seuls, à l'écart dans un lieu désert, et reposez-vous un peu. En effet, les allants et venants étaient nombreux, et ils n'avaient pas même le temps de manger.

32 Et ils s'en allèrent sur la barque dans un lieu désert à l'écart.

33 Et beaucoup de gens les virent partir et connurent où ils allaient, et ils accoururent là à pied de toutes les villes, et ils les devancèrent.

34 Et Jésus, étant sorti, vit une grande foule, et il fut touché de compassion envers eux, parce qu'ils étaient comme des brebis qui n'ont point de berger, et il se mit à leur enseigner beaucoup de choses.

35 Et comme l'heure était déjà avancée, ses disciples s'étant approchés lui disaient : Ce lieu est désert, et l'heure est déjà avancée ;

36 renvoie-les, afin qu'ils aillent dans les campagnes et dans les bourgs des environs, et qu'ils s'achètent de quoi manger.

37 Mais lui, répondant, leur dit : Donnez-leur vous-mêmes à manger. Et ils lui disent : Irons-nous acheter pour deux cents deniers de pain, et leur donnerons-nous à manger ?

38 Mais il leur dit : Combien avez-vous de pains ? Allez, voyez. Et après s'en être enquis, ils disent : Cinq, et deux poissons.

39 Et il leur commanda de les faire tous asseoir par groupes sur l'herbe verte ;

40 et ils s'assirent par rangées de cent et de cinquante.

41 Et prenant les cinq pains et les deux poissons, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction, et rompit les pains, et il les donnait aux disciples, afin qu'ils les leur présentassent. Et il partagea les deux poissons entre tous.

42 Et tous mangèrent et furent rassasiés.

43 Et l'on emporta douze paniers pleins des morceaux, et de ce qui restait des poissons.

44 Et ceux qui avaient mangé les pains étaient cinq mille hommes.

45 Et aussitôt, il obligea ses disciples à monter dans la barque et à passer avant lui sur l'autre rive, vers Bethsaïda, pendant que lui-même renvoie la foule.

46 Et quand il les eut congédiés, il s'en alla sur la montagne pour prier.

47 Et comme le soir était venu, la barque était au milieu de la mer et lui était seul à terre.

48 Et voyant qu'ils se tourmentaient à ramer, car le vent leur était contraire, il vient à eux environ la quatrième veille de la nuit, marchant sur la mer. Et il voulait les devancer ;

49 mais eux, le voyant marcher sur la mer, crurent que c'était un fantôme, et ils poussèrent des cris.

50 Car tous le virent, et ils furent troublés. Mais lui aussitôt leur parla, et leur dit : Rassurez-vous, c'est moi, n'ayez point peur.

51 Et il monta vers eux dans la barque, et le vent cessa, et ils furent stupéfaits en eux-mêmes au-delà de toute mesure.

52 Car ils n'avaient pas compris au sujet des pains, mais leur cœur était endurci.

53 Et traversant la mer en se dirigeant vers la terre, ils arrivèrent dans la contrée de Génézareth, et ils abordèrent.

54 Et quand ils furent sortis de la barque, les gens le reconnaissant aussitôt,

55 coururent dans toute la contrée d'alentour, et se mirent à amener de tous côtés sur leurs lits ceux qui étaient malades, partout où ils entendaient dire qu'il était.

56 Et en quelque lieu qu'il entrât, dans les bourgs, ou dans les villes, ou dans les campagnes, on mettait les malades dans les places publiques, et on le priait qu'ils pussent toucher ne fût-ce que le bord de son vêtement ; et tous ceux qui le touchaient étaient sauvés.

<< ← Prev Top Next → >>